Comment apaiser votre esprit ?

Comment apaiser votre esprit ?

Vous prenez-vous souvent la tête ? Restez-vous de longues minutes ou de longues heures bloqué à ruminer un problème du passé ? Vous sentez-vous parfois épuisé de ressasser certains souvenirs ?

Si vous posez ces questions à 100 individus, il y a fort à parier que 98 à 99 d’entre eux répondront oui. Et d’une certaine manière cela est logique. En effet jamais, au cours de notre éducation, personne ne nous enseigne comment fonctionne notre esprit. Comment l’utiliser pleinement (pour se sentir mieux). Comment profiter de toutes ces possibilités. Notre esprit, comme un couteau aiguisé peut-être un outil très utile si nous savons l’utiliser, mais très dangereux si nous ne savons pas le manier.

Nos souvenir et nos émotions

Notre esprit semble parfois ressasser continuellement les souvenirs du passé. Ce qui est intéressant c’est que si vous les analysez, vous trouverez toujours une charge émotionnelle associée. Un souvenir n’est jamais neutre ! Il est soit chargé positivement soit chargé négativement. C’est cette polarisation qui fait vivre le souvenir dans notre esprit.

Pour comprendre comme cela « fonctionne », je vais me permette maintenant une comparaison audacieuse. Je sais très bien que notre esprit est beaucoup plus évolué que le meilleur Smartphone du monde. Cependant, arrêtons-nous un moment sur cette technologie, pour tenter de comprendre comment fonctionne notre mental. Lorsque vous ouvrez une application sur votre Smartphone, et lorsque vous souhaitez en ouvrir une seconde, la première application ne se ferme pas elle reste ouverte en fond. Vous ne la voyez pas, mais elle est là en arrière plan. Ainsi, elle consomme de la mémoire vive et diminue la fonctionnalité de votre téléphone. Maintenant imaginez : si vous avez de nombreuses applications ouvertes en arrière-plan que ce passe t’il ? Votre téléphone devient lent. Et vous savez comme moi, qu’il est très frustrant d’utiliser un téléphone ou un ordinateur qui souffre de ralentissements. N’est-ce pas ?

Comment fermer l’application « souvenirs »?

Lorsque vous ouvrez dans votre esprit l’application « souvenirs », et que vous passez par la suite à une autre application, l’application « souvenirs » ne se ferme pas. Elle reste en fonction en arrière-plan (dans votre subconscient). Elle consomme de l’énergie et ralentit votre processus cérébral. Vous êtes rapidement fatigué, moins inspiré, et vous pouvez vous sentir stressé sans en connaître la raison.

Je vais peut-être me répéter, mais je pense que cette notion est essentielle : l’application « souvenirs » ne se ferme pas si vous ouvrez une nouvelle application. Cela signifie que si vous êtes en train d’ouvrir d’autres applications « «méditation », « respiration », « sport », « cuisine »… pour améliorer votre état émotionnel ou pour vous changer les idées, l’application « souvenirs » est toujours active. Les mémoires de votre passé continuent à fonctionner dans votre subconscient.

Comprenez-moi bien ! Les applications « méditation », « respiration », « sport », « cuisine » … ne sont pas des mauvaises applications. Au contraire, elles sont essentielles à l’épanouissement de l’être humain. Mais elles fonctionneraient tellement mieux si avant de les ouvrir vous aviez réellement fermé l’application « souvenirs ». N’est-ce pas ?

À ce stade de votre lecture vous vous demandez sûrement Jean Romain, mais comment peut-on fermer cette application souvenirs ? Comme nous l’avons vu précédemment chaque souvenir existe seulement car il est « nourri » par sa charge émotionnelle.

MAIS, dès que votre cerveau perçoit et unifie la souffrance et le plaisir, les bénéfices et les inconvénients, véhiculés par l’évènement vécu, alors le souvenir de celui-ci s’estompe et finit par disparaitre. Vous savez que cet évènement a eu lieu dans votre vie mais vous n’y êtes plus attaché psychologiquement. Et même vous ne pouvez plus y avoir accès. Alors vous arrétez de regarder vers le passé, profitez du moment présent et construisez votre futur. En d’autres termes vous arrêtez d’être victime de votre passé et vous devenez maitre de votre futur.

Les trois stade de vie d’un souvenir

Cette notion de « disparition du souvenir » pour vous sembler incongrue. Et je comprends tout à fait. C’est d’ailleurs ce que j’aurais pu pensez avant de découvrir le travail de John Demartini. Après avoir utilisé cette méthode sur moi et avec de nombreux clients je peux vous certifier que dans 100% des cas, une fois que les charges émotionnelles sont unifiées alors le souvenir disparait. Vous pouvez toujours vous y pensez. Mais au lieu de véhiculer du mal être il véhiculera de l’enthousiasme, de la joie, de la certitude, de la détermination, de l’amour et de la gratitude.

Ainsi, de par mon observation, il existe trois stades dans la vie d’un souvenir : le premier stade est celui de sa naissance. Comme le jeune enfant, il peut grandir très vite, s’il est bien alimenté. Cependant le souvenir lui ne se nourrit pas de nourriture matérielle. Il se nourrit de nourriture immatérielle.

Le deuxièmes stade est sa croissance. À chaque fois que vous le ressassez, à chaque fois que vous le racontez d’une manière polarisée (soit négative, soit positive) vous le renforcez dans votre esprit : Il grossit, grossit, grossit et prend chaque jour plus de place dans votre subconscient. Et il devient parfois très encombrant ! Aussi en continuant à le nourrir quotidiennement, vous continuerez à supporter sa présence. La bonne nouvelle est que si vous arrêtez de le nourrir, il y a fort à parier qu’il disparaisse. En effet, à partir du moment où vous intégrez dans votre histoire l’autre moitié de l’équation (soit son côté positif, soit son côté négatif) vous amenez peu à peu ce souvenir vers sa décrépitude soit son troisième stade !

Apaiser votre esprit !

Et cet ultime stade se fait en deux étapes:

Dans un premier temps, lorsque votre perception de l’événement est équilibrée vous aller ressentir de l’indifférence. Dans cet état d’indifférence, il se peut que vous puissiez toujours accéder à votre souvenir mais celui-ci est très flou. Le gros machin qui prenait beaucoup de place, a beaucoup maigri !

Dans un deuxième temps, lorsque nous transcendons les couples avantages–inconvénients, plaisir-souffrance, victime-bourreau, c’est-à-dire que vous voyez au-delà de ces concepts humains, notre esprit ressent de l’amour et de la gratitude. C’est l’ultime étape de la vie de votre souvenir. À partir de ce moment-là, nous effectuons un saut quantique. Le souvenir et les états émotionnels qui lui étaient associés ne sont plus disponibles à notre nouvel état de conscience.

En conclusion

Pour conclure, dans cet article je traite des souvenirs récurrents. De ceux qui occupent sans cesse notre esprit. Pour reprendre l’exemple du Smartphone il s’agit des applications souvenirs émettent sans cesse les notifications ou qui s’ouvrent à leur guise. Ce sont les applications souvenirs dont nous ne maîtrisons plus la fonctionnalité.

Comprenez-moi bapaiser-votre-espritien que je ne critique pas les souvenirs, je me mets juste en garde le lecteur vis-à-vis des souvenirs récurrents. Car intrinsèquement, les souvenirs ne sont ni bons ni mauvais (au sens moral du terme), ni dangereux ni anodin. Comme nous l’avons vu avec exemple du couteau avec un souvenir tu peux soit tranché la main soit préparé le repas. Ainsi revisiter le souvenir peut soit nous permettre de stimuler un état de mal-être soit nous permettre de stimuler un état de bien-être. D’ailleurs c’est ce que nous explique Mani Hesam, à travers sa méthode SANE©. Pour lui, Il est intéressant de revisiter certains souvenirs pour stimuler le muscle du bien-être. Pour renforcer les circuits neurologiques du bonheur. Mais dans cette méthode, ce sont les utilisateurs qui choisissent d’ouvrir les applications qu’ils désirent et non pas les applications qui de manière intempestive bombardent utilisateurs d’alertes encombrantes.

En résumer soyez le maitre de votre espirt et non pas de son esclave. Vous pouvez ainsi petit à petit fermer les applications souvenirs « virus » en les transformant en application « utile ». Ainsi votre « smartbrain » (votre cerveau intelligent) pourra exprimer tout son potentiel.

Vous aimez lire ? J’aime écrire 🙂

5 astuces pour réduire votre stress en 2017

Avez-vous déjà ressenti du stress ? Êtes-vous angoissé et préocupé quotidiennement ? Ou juste souhaitez-vous améliorer la qualité de votre vie et vos prises de décisions?  Le stress est soi un catalisateur de transformation personelle, soi une enclume qui alourdit votre vie. Dans cet article je souhaite partager avec vous 4 astuces pour réduire votre stress en 2017

1- Du problème à la solution

La plupart des gens passent leur temps à parler du « problème », se plaignent du « problème » et deviennent obsédé par le « problème ». Et ce comportement stimule les circuits synaptiques du stress. Ainsi ne serait-il pas plus judicieux de parler de la « solution », de se concentrer sur la « solution » et de devenir obsédé par la solution ?

Car celle-ci apparait dès que nous faisons preuve de réflexion, d’humilité et d’ouverture d’esprit. En effet j’ai remarqué dans ma vie que tous les « problèmes » arrivaient au juste moment ! C’est-à-dire au moment où j’étais capable de les résoudre. Et vous l’avez-vous observé aussi ?
Pour plus d’info sur ce sujet lisez l’article suivant: Marre des problèmes ? Supprimons-les !

2- Payez-vous en premier

L’argent est un outil important dans notre société. Cependant sur ou sous évaluée son importance entraine sur le long terme des symptômes de stress. Par exemple si vos fins de mois sont difficiles il est fort à parier que vous ressentez à la vue de vos finances un stress important.

Mais cette situation de mal être peut dériver aussi d’une conduite extrème et oppossée. En effet si vous ne vivez que pour l’argent, vous vous créez alors une vie déséquilibrée et le jour où vos finances tanguent c’est toute votre vie qui va tanguer.

Pour vous donner un exemple concret: Je connais une personne qui gagne 1000€ par mois. Comme il vit encore chez ses parents, il a eu l’idée d’acheter à crédit une voiture neuve pour une valeur de 40 000€. Mais dans son euphorie d’achat il avait oublié de prendre en compte quelques paramètres: Premièrement juste en sortant sa voiture de chez le concessionnaire il avait déjà perdu 10 000€, du a la décote du véhicule. Deuxièment il n’avait pas calculer toutes les charges que doit assumer un propriétaire d’une voiture luxueuse : assurance, révision et essence ! Une erreur qui l’obligea à demander à son employeur, dans un état de stress important,  une avance sur salaire pour régler les frais du contrôle technique.

Ainsi soyez prudent ! Ne cédez pas aux sirènes de la gratification immédiate ! Il est sage de prévoire sur le long terme et d’économisez dès le début du mois 10% de votre salaire.

Pour plus d’info sur ce sujet lisez l’article suivant:  Les 6 plus grosses erreurs financières et pourquoi vous les faites.

3- Choisissez avec soin ce que vous mangez et buvez

Nourriture Saine = Reduire Stress

Lorsque vous surchargez votre corps en nourriture ou bien lorsque vous mangez des aliments industriels vous irritez votre système neuro organique. Et cette irritation oblige le corps à mobiliser de l’énergie pour la digestion et l’assimilation des aliments « toxiques ».

De ce fait il ya moin d’énergie disponible pour les autres fonction de votre corps. Ainsi votre système immunitaire travaille moins bien, vous êtes rapidement fatigué et irritable et vous entrez en mode de défense : je combats où je fuis.

Et c’est à ce moment là que peuvent survenir des symptomes physiques et psychologiques !  Car ce mode de défense qui normalement est temporaire peut devenir chronique chez certaines personnes. En effet lorsque nous nous sentons en danger notre cerveau  réagit et cherche à se protéger entrainant une réponse physiologique de stress : coupe la digestion, augmente la tension cardiaque, tend les muscles, accélère la respiration. Le cerveau n’est pas disponible pour analyser le problème  et imaginer une solution.

Par exemple pour partager avec vous mon expérience, Je sais que lorsque je mange trop de sucre (lent ou rapide) je ressens des crampes musculaires et je suis beaucoup plus irritable. En d’autres termes je me sens plus stressé que lorsque je prends soin de ce que je mange.

4- Choisissez avec soin votre entourage

Toutes les informations ou les croyances qui « rentrent » dans votre cerveau sont acceptées ou refusées. Il faut en moyenne que le cerveau soit en contact avec une croyance 7 fois pour que cette croyance devienne familière.  Si vous êtes entourés de personnes qui ont un discours « négatif », « défaitiste » ou qui ont des croyances limitatives vous allez peu à peu commencer à penser et à agir comme eux et devenir comme eux.

Mais mon observation fonctionne aussi dans l’autre sens : Si vous vous entourez de personnes accomplies dans leur vie (spirituellement, professionnellement, socialement, familièrement ou physiquement) alors vous avez de fortes chances de progresser vous aussi dans la vôtre.  En attendant de rencontrer ce genre de personne et de vous lier d’amitié avec elle vous pouvez lire ou regarder des conférences de personnes qui vous inspirent.

5- Changez votre perception

« La plus grande découverte de ma génération est que l’être humain, en changeant son mental et son attitude intérieure, peut changer tous les domaines de sa vie. »
William James. (Père de la psychologie américaine)

Vous êtes maître de l’histoire que vous racontez aux autres. Ainsi soit vous vous centrez sur les côtés négatifs de cette histoire, soit  sur les côtés positifs soit enfin vous pouvez prendre en compte les deux. C’est à dire voir comment ce problème vous a permi de grandir et d’apprendre une leçon importante de la vie.

Le plus important ce n’est pas ce qui vous arrive mais c’est la manière dont vous allez transformer cette expérience pour améliorer votre vie et celle des autres êtres humains.

Chaque crise amène son lot d’opportunités et chaque difficulté s’accompagne de son lot de soutiens. Apprenez à maitriser votre esprit pour voir les deux. Ne soyez pas victime de votre passé, devenez maitre de votre destin.

Vous aimez lire ? Alors je vous recommande de découvrir ces deux livres:

9 compagnies ultras connues qui ont du souffrir pour exister

Qu’on en commun Microsoft, Apple, Starbucks, Facebook, Google, Amazon? Toutes ces compagnies connues ont du batailler, et continuent à se battre chaque jour pour maintenir leur croissance. Elles projettent toutes l’image d’une insolente réussite, pourtant elles sont toutes nées dans la douleur. Dans cet article je vous raconte les épreuves par lesquelles sont passées ses compagnies multinationales. Continuer la lecture de « 9 compagnies ultras connues qui ont du souffrir pour exister »

3 conseils financiers de Carlos Slim

Conseils financiers
Les conseils financiers de Carlos Slim

3 conseils financiers de Carlos Slim: Carlos Slim est un homme d’affaires mexicain. Ses entreprises, parmi lesquelles Telmex ou Grupo Carso, réalisent 2 à 3 % du PIB mexicain et représentent 10 % de la capitalisation boursière de Mexico. Il est numéro deux au classement établit par le magazine Forbes des Hommes plus riches du monde. Alors quand Carlos parle et partage avec son audience sa philosophie de vie, on s’assoit sagement et on écoute:

1- Réinvestir ses profits dans son entreprise

Cet investissement est essentiel pour la croissance et la prospérité de votre entreprise. Vous n’êtes pas obligé de dépenser des milles et des cents. Vous pouvez, par exemple, acheter une plante, changer la décoration de vos toilettes, mettre un nouveau cadre dans le couloir, développer votre activité marketing, améliorer vos produits ou vos services, embellir le conditionnement…….

Au lieu de dépenser votre argent dans des produits qui perdent rapidement leur valeur, il est plus sage de savoir re-injecter une partie de ses bénéfices au sein de votre compagnie.

2- Être flexible et capable de s’adapter

De nos jours le marché est mondiale et les informations, tous comme les rumeurs voyagent à la vitesse de la lumière. Votre compétiteur se trouve aussi bien au coin de votre rue que dans un petit village au centre de la Chine, du Sénégale ou du Perou.  Il est donc nécessaire de savoir s’adapter à tout changement.

Pour cela il est important de se remettre en question, et d’accepter vos erreurs rapidement pour en tirer une précieuse leçon. Faites attention aussi de ne pas vous laissez submerger par l’admisnistratif et simplifier au maximum vos protocoles de travail.

3 – Être frugale.

Il est facile de savoir se contenter de peu lorsque nous sommes au creux de la vague et que nos poches sont vides. En revanche il est beaucoup plus difficile d’être frugale quand nous sommes au sommet de la vague et que l’argent rentre facilement. être austère en période de vache grasse signifie posséder une éducation financière. Dépenser et épargner avec sagesse voici la clef de votre succès personel et profesionnel. 

Conclusion

Bien entendu, il existe d’autres facteurs importants à prendre en compte si vous voulez réaliser vos objectifs profesionnels comme par exemple savoir embaucher, gérer vos émotions, promouvoir votre entreprise…

Cependant si vous commencez à apliquer ses trois conseils basiques vous serez, sans aucun doute, récompensés de vos efforts.

conseils finance

Rendez-vous en terre inconnue pour mieux vous connaitre

Ma femme et moi nous avons découvert il y a peu  une série de documentaires « Rendez-vous en terre inconnue »(oui nous sommes en retard :D) .  Le principe est le suivant: une célébrité française part vers une destination surprise rencontrer une tribu  qui a réussi à conserver jusqu’à nos jours un mode de vie ancestrale. Nous sommes alors projetés dans une partie de notre planète que nous méconnaissons, chez un peuple qui vit d’une façon bien différente de la nôtre. Nous découvrons grâce à Frédéric Lopez et toute son équipe leurs croyances, leurs peurs et leurs tabous. Cette découverte nous permet de comparer ces limitations avec les nôtres et suscitent forcement la réflexion.

rendez-vous en terre inconnu

Dans le premier épisode Muriel Robin et Frédéric Lopez partent en Namibie (Afrique australe) chez les Himbas.  Même si leur nom de tribu ne vous dit rien, je suis sûr que vous avez déjà vu des photos de leurs clans . Le corps et les cheveux de ces femmes sont enduits d’ocre rouge, donnant la sensation à ceux qui les regarde d’être au milieu d’un film mêlant « Le 5e éléments » et « Avatar ».

femme himbaLes femmes Himbas possèdent  une autre particularité: elles se baladent seins nus.  Selon notre système  de croyance (je vous défie de vous balader sein nu dans Paris et de braver de ce fait la loi) l’image de leurs poitrines dénudés pourrait nous donner la sensation que ces femmes  non aucun tabou, ni aucune timidité  vis-à-vis de leur corps.

Pourtant, il existe une zone du corps qui ne peut pas être montrée en public et qui de ce fait est continuellement recouvert de bracelet: il s’agit de la cheville !

Cela  signifie donc que selon, leur point de vue toutes les femmes qui se baladent les chevilles nues sont des femmes libérées .

Nous sommes tous des êtres humains et pourtant nous possédons des systèmes de croyances opposés. Qui a raison ? Et de ce fait qui a tord ? Et pourquoi ? Qui est le juge ? Et si personne n’avait ni raison, ni tord ? Et si notre mode de vie était uniquement lié aux système de croyances de nos ancêtres que nous continuons à appliquer sans le mettre en question ?

Dans un autre  épisode Charlotte de Turckheim part chez les Nénètses en Siberie (Russie). Au cours d’une conversation avec l’une des femmes du clan elle apprend que leur vie est dictée par de nombreux interdits.  Ces restrictions  ne possèdent aucune explication rationnelle. Par exemple les femmes (et seulement les femmes) non pas le droit de passer derrière le tchoum (l’habitation traditionnel). Elles doivent effectuer de grand détour pour réaliser leur activité quotidienne.

https://youtu.be/0XO2My31m6g?t=1h13m23s

Une question alors me taraude ? Quels sont les croyances qui  nous limitent quotidiennement et que nous avons acceptées car des hommes et des femmes il y a des milliers d’année ont décidés que « c’était bon pour nous » ? Et comment créer un changement et rompre avec ce statu quo ?
De mon humble avis c’est là que ce trouve l’un des défis de chaque génération.  Rompre avec les croyances ancestrales qui accompagnent et limitent l’évolution de l’être humain.