Que faire ? Parfois je doute de mon efficacité comme thérapeute.

Récemment j’ai reçu le message d’un confrère chiropraticien dans lequel il me faisait part de ses doutes  vis-à-vis de sa techniques d’ajustement. Il obtenait des résultats mais se sentait frustré car il se trouvait  parfois peu efficace et se demandait s’il devait apprendre d’autres techniques.

 

Continuer la lecture de « Que faire ? Parfois je doute de mon efficacité comme thérapeute. »

Une entrevue sur le cancer avec le Dr John.F Demartini.

Une entrevue sur le cancer avec le Dr John.F Demartini.

Cette article est une traduction de l’interview de Dr John Demartini accordée à  Dr. Greg Schreeuwer. Vous pouvez trouver l’article original en anglais en cliqunt sur ce lien.

Dr J.Demartini est considéré comme l’un des grands experts mondiales sur le comportement humain et le développement personnel. Il est le fondateur de l’Institut Demartini, un programme de recherche privées et d’éducation avec un programme de plus de 72 cours différents couvrant de multiples aspects du développement humain.

La traduction a été effectué par Dr Alexandre Emery et moi même, Dr Jean-Romain Michaux. Merci de nous faire part dans les commentaires de toutes erreurs de traduction.

Bonne lecture.

—–demartin-entrevue-canceri

Continuer la lecture de « Une entrevue sur le cancer avec le Dr John.F Demartini. »

Étude: Les enfants vaccinés ont 2 à 5 fois plus de chance de développer des troubles ou des maladies que les enfants non vaccinés.

Étude: Les enfants vaccinés ont 2 à 5 fois plus de chance de développer des troubles ou des maladies que les enfants non vaccinés.

Nouvelles études: Les enfants vaccinés ont 2 à 5 fois plus de risques de développer des troubles du développement ,et ou, des maladies que les enfants non vaccinés.

La vaccination préventive serait t à l’origine des maladies constatées.
Une étude allemande, publiée en septembre 2011, effectuée sur 8000 enfants non vaccinés, du nouveau né à l’adolescent de 19 ans, montre que les enfants vaccinés ont 2 à 5 fois plus de risque de développer des troubles du développement et ou des maladies que les enfants non vaccinés. Continuer la lecture de « Étude: Les enfants vaccinés ont 2 à 5 fois plus de chance de développer des troubles ou des maladies que les enfants non vaccinés. »

L’illusion de la positive attitude

 L’illusion de la positive attitude

« Soyez positif ! Soyez heureux ! Partons-en guère contre les pensées négatives ! »

https://www.youtube.com/watch?v=hmcKnUDRhs8

De nos jours c’est le mot d’ordre général au sein de l’industrie, du coaching & développement personnel. Il faut voir le côté « positif » des choses et combattre nos pensées négatives. Donc les  ignorez car nous les jugeons impures.  Et pourtant elles sont toujours là ! Mais pourquoi !! ?

Nos pensées négatives ont-elles une utilité ?

Les pensées négatives sont, au même titre que la douleur physique, un message envoyé par notre cerveau. Elles  nous  avertissent, comme un réveil matin,  qu’il est grand temps de nous réveiller car :

pensée négative

–          Nous  faisons les choses à l’encontre de notre cœur, à l’encontre de nos propres valeurs.

–          Nous imitons le comportement de quelqu’un d’autre car nous admirons cette personne.

–          Nous envions la vie d’une autre personne et nous nous dévalorisons intérieurement.

–          Nous vivons dans notre imagination (dans le passé ou dans le futur) au lieu de vivre dans l’actualité (présent)

–          Nous nous sommes fixés un objectif trop élevé.

  • Nous  faisons les choses à l’encontre de notre cœur, à l’encontre de nos propres valeurs / Nous imitons le comportement de quelqu’un d’autre car nous admirons cette personne/  Nous envions la vie d’une autre personne et nous nous dévalorisons intérieurement.

 

Comme le disait Ralph Waldo Emerson : «  Imitation est suicide, envie est ignorance ».

Lorsque nous admirons quelqu’un nous avons tendance à copier  sa manière de vivre, ses rêves. Nous avons besoin de motivation pour faire les choses. En pensant et en agissant de la sorte vous bloquez l’accès à votre propre source d’inspiration et de créativité.

Notre langage met en exergue ces moments là.  Nous employons les verbes devoir ou falloir : « Je me dois de faire cela! » « Il faut que je fasse ceci! »

A bon ?  Qui vous l’ordonne?

  • Nous vivons dans notre imagination (passé ou futur) au lieu de vivre dans le présent (actualité)

Lorsque nous laissons nos pensées vagabonder dans le passé ou le futur nous ne les maitrisons plus. Ce sont elles qui nous dirigent. Nous sommes soit dans la peur, soit dans le fantasme, soit dans le remord ou la culpabilité, soit dans la fierté.

Équilibrer nos pensées, voir le positif et le négatif, les avantages et les inconvénients d’une situations nous permet de la maitriser.

Bien entendu cela demande du travail, et ne s’acquiert pas en une nuit !

Pour vous aider à mieux comprendre le fonctionnement de votre cerveau prenons l’exemple suivant.

Lorsque vous fantasmez : Ah! Si cela c’était passé différemment ma vie serait meilleure ! Vous créez une image positive située dans le passé. Pour contre-balancer cette image, votre cerveau va alors produire des angoisses et des anxiétés concernant le futur.

« Happy people cannot think any straighter than sad people. Strong emotions distort perceptions”

The Australian Newspaper wed.dec 13 1995 P°14 Bryan Magee

  • Nous nous sommes fixés un objectif trop élevé. 

Lorsque notre objectif est trop élevé, que nous sommes dans l’impatience de sa réalisation ou qu’il n’est pas aligné avec nos valeurs les plus hautes notre esprit va nous le signaler à travers « la frustration » et les pensées négatives.

Grâce à ce système d’alarme  nous pouvons redéfinir notre objectif en accord avec notre cœur, le fragmenter ou nous donner plus de temps pour le réaliser.

Souhaitez vous toujours  ignorer  ou vous débarrasser vos pensées négatives?

Dans notre corps il existe un système d’homéostasie qui permet l’équilibre. Il y a des ions négatifs (anions) et des ions positifs (cations), un système nerveux sympathique et un système parasympathique, des cellules qui détruisent et des cellules qui construisent… Imaginez si notre corps n’agissait que de manière « positive» et ne détruisait jamais, nous aurions alors des structures osseuses complètement difformes !

Positiver peut  vous décourager.

Si vous vous préparer à un marathon et que vous positiver et refuser de voir les aspects négatifs de l’entrainement (souffrance, moins de temps pour la famille, sacrifice…) vous allez alors avoir du mal à surmonter les difficultés qui se dresseront devant vous car vous percevrez ces moments comme des obstacles au lieu de les percevoir comme faisant partie intégrante de votre projet.

Percevoir le juste équilibre entre difficulté et facilité, entre positif et négatif vous permet de maitriser vos variations émotionnelles et donc d’économiser votre temps et votre énergie.

 

Le philosophe chinois Hu Shi qui a dit : « Les plus pessimistes d’aujourd’hui ont été les plus optimistes d’autrefois. Ils poursuivaient de vaines illusions. L’échec les a découragés.

Faut il alors arrêter de positiver ?

Non ! Comprenez  que  vos pensées aussi bien positives que négatives font parties intégrante de votre évolution. Elles jouent, l’une et l’autre un rôle majeur, dans la compréhension de vous-même ou la mise en place de vos projets.

Étiqueter les événements de votre vie positivement ou  négativement, est une illusion. Les illusions mènent aux désillusions.

Vous souhaitez être aidés pour y voir plus clair, comprendre la dynamique de votre réflexion  et dissoudre vos pensés récurrentes? Cliquez sur le lien suivant coach personel spécialiste du comportement humain.

N’oubliez pas de vous inscrire à la Newsletter !

Pensez aussi à nous rejoindre sur Facebook  et à partager cet article avec vos amis !

pensée negative et positive

Et vous qu’en pensez vous ? Laissez moi vos critiques, remarques et suggestion dans la rubrique commentaire. Enrichissez les connaissances de vos amis, de vos proches et même de vos ennemis en partageant cet article sur Facebook et Twetter ou sur d’autres plateformes sociales. Quand vous passez la solution vous recevez la solution !

banniere sous texte

coach spécialiste comportement humain

Mots clefs:

  • L’illusion de la positive attitude.
  • La secret.
  • Pourquoi le secret ne fonctionne pas.
  • Le mythe de la pensée positive.
  • l’illusion de la pensée positive

La dépression chez le sportif.

La dépression chez le sportif.

Lors d’une victoire en compétition régionale, nationale ou internationale le cerveau du sportif va déclencher une décharge de dopamine. La dopamine est l’hormone liée à la perception du plaisir ou à la perception d’une récompense.

sportif-depression

Cette hormone agit comme une drogue au niveau du cerveau. Lorsque le sportif va cesser son activité cette hormone sera  libérée en plus faible quantité. Pour augmenter la libération de cette molécule le sportif va se remémorer ses exploits passés. Et c’est là où le bât blesse. Nous savons que notre cerveau, à travers nos 5 sens, filtre les informations et perçoit donc seulement un faible pourcentage des stimuli environnants. L’événement a tendance à être enjolivé ou magnifié.

Cependant toute victoire apporte un juste équilibre entre avantages et inconvénients, entre compliments et critiques, entre plaisirs et souffrances. L’un n’existe pas sans l’autre. Si nous sommes honnêtes avec nous même nous sommes en mesure de le percevoir. Si vous êtes capable de voir se parfait équilibre vous vous détacherez de cette sensation de dépression.

La dépression ne peut pas exister sans l’attachement à un fantasme. Donc briser ce fanstasme ! Equilibrer votre esprit car si nous montons il faut accepter à un certain moment de redescendre.

depression-sportif

 

Comment aider le sportif dans ces cas là ?

La Méthode Demartini, point d’orgue de plusieurs années d’études de sujets aussi variés que la physique, la physiologie humaine, la philosophie permet un travail unique et spécifique.

L’objectif est de :

  • Équilibrer la perception du sportif par rapport à l’événement fantasmé (victoire, réussite…).
  • Dissoudre la fierté.
  • Aider le sportif à définir ses nouvelles valeurs.

Cette méthode, à travers Scott Cranfield ancien golfeur professionnel, vient d’être récompensée par le PGA (Pro Golf Association).

Je travail depuis 2009 avec la méthode Demartini et j’ai reçu lors de l’obtention de mon diplome universtaire en Prévention des blessures chez le sportif  la note maximal en psychologie du sport. Je peux donc vous aider à dissoudre ses sensations de dépression.

Et vous qu’en pensez vous ? Laissez moi vos critiques, remarques et suggestion dans la rubrique commentaire. Enrichissez les connaissances de vos amis, de vos proches et même de vos ennemis en partageant cet article sur Facebook et Twetter ou sur d’autres plateformes sociales. Quand vous passez la solution vous recevez la solution !

banniere sous texte

 

coach spécialiste comportement humain

 

Mots clefs:

  • La dépression chez le sportif.
  • Comprendre la dépression chez le sportif.
  • Que faire fàce à la dépression chez le sportif.
  • Quelles solutions pour la dépression chez le sportif.